Les six conseils du chiropracteur pour les seniors !

En tant que chiropracteur, Je vois en consultation chiropratique de nombreux patients d’âge plus ou moins avancé, notamment des personnes de plus de 70 ans: les seniors, on peut remarquer que chacun ne vieillit pas de la même façon et surtout que vieillir ne rime pas forcément avec souffrir. L’augmentation des douleurs n’est donc pas systématique.

C’est pourquoi, il est important de mettre en évidence certains gestes du quotidien qui vont être la clé du mieux être quand on grandit en âge;

Conseil numéro un : Restez actifs !

Je crois que le conseil le plus répandu et qui devrait être plus largement entendu, c’est bien sur de garder une certaine dose d’activité car le mouvement c’est la vie ! 

Soyons raisonnables, il ne s’agit pas d’aller au delà des capacités du corps avec ses contraintes physiques que la vie nous impose mais bien de garder une activité physique régulière.
Il existe pléthore d’activités physiques mais certaines sont plus adaptées aux seniors : la natation et l’aquagym permettent de travailler dans un milieu aquatique donc sans contrainte gravitationnelle, cela peut permettre de travailler efficacement les muscles sans pour autant contraindre les articulations.

Le Qi Gong et le Pilate, sont également de très bonnes activités, alliant respiration, mouvements et contrôle moteur, ils permettent de travailler efficacement le système ostéo-articulaire sans pour autant le contraindre.

Conseil numéro deux : L’hydratation et l’alimentation.

On ne le dit jamais assez, une bonne hydratation est primordiale pour que le corps fonctionne normalement car pour rappel nous sommes constitués à 65% d’eau. En matière d’hydratation on parle d’un litre et demi d’eau minimum par jour et plus pour les gabarits plus imposants (je conseille environ 1L par tranche de 35 kg).

Tout comme l’eau, l’alimentation joue également un rôle important dans l’apparition de douleurs. Empiriquement, il apparaît que favoriser une alimentation végétale riche en fibres et protéines végétales par le biais des légumineuses permet un bon transit et une augmentation des radicaux libres qui luttent contre le stress oxydatif (responsable en partie des inflammations chroniques et autres cancers).

Il est également important de favoriser des aliments issus de l’agriculture biologique (ou raisonné sans pesticides) afin de limiter la prise de perturbateurs endocriniens.

Pour les syndromes inflammatoires en particulier il est recommandé de diminuer fortement les laitages, les viandes rouges ainsi que le gluten (pains, céréales…).
Les jus de légumes et les produits fermentés (légumes ou boissons tels que le kéfir ou le kumbucha) sont en revanche très bons pour votre flore intestinale.

(Source : Régime Seignalet – L’alimentation la troisième médecine / EAT – Gilles Lartigot).

Conseil numéro trois : Garder le cerveau en éveil.

Contrairement aux préjugés, l’activité physique est un excellent moyen de faire fonctionner son cerveau et de garder un esprit vif.

Toutefois il existe d’autres moyens, par exemple en se lançant dans l’apprentissage de nouvelles compétences, c’est ainsi que les neurones vont être stimulés.
Par exemple, en apprenant une nouvelle langue ou encore un instrument de musique, celui là même que vous rêviez de jouer étant plus jeune ?

La méditation est aussi un excellent moyen de faire le vide et de permettre de reprogrammer son cerveau et ses limites.

Conseil numéro quatre : Prendre soin de son enfant intérieur.

Prendre soin de son enfant intérieur ne requiert rien de particulier, il suffit juste d’être à l’écoute de soi et de ne pas se laisser abattre par les jugements de chacun.

Prendre soin de son enfant intérieur cela signifie : garder une âme d’enfant, le sourire toujours aux lèvres avec un brin de naïveté, une once de logique et des rêves toujours plein la tête.

Autorisez vous les jeux, les puzzles et les loisirs créatifs… Repoussez les limites que notre conscience veut nous imposer pour se redonner une vie éclatante.

“Si tu es capable de le rêver, tu es capable de le réaliser”

Walt Disney


Conseil numéro cinq : Continuer à développer sa créativité.


Booster sa créativité en faisant de la peinture, du dessin, du collage, des maquettes et pourquoi pas de la sculpture, de la poterie, bref tout ce qui a trait à la création est un excellent moyen de développer les capacités du cerveau droit.

“La créativité implique de briser les conventions afin de regarder les choses sous un jour nouveau.”

EDWARD DE BONO

Le cerveau droit, c’est lui qui nous permet une bonne communication, une bonne empathie, des relations saines et une meilleure sensibilité, c’est pourquoi il est important d’entretenir son bon fonctionnement.

Quelques exemples de loisirs créatifs !

Conseils numéro six : Faire régulièrement un check up chiropratique ! 

Les personnes suivis en chiropratique, ont logiquement moins de chance de souffrir de douleurs musculaires, articulaires ou neurologiques et donc d’améliorer leur qualité de vie. 

De plus, elles ont la chance de voir les capacités de leur système nerveux s’améliorer et notamment la proprioception, c’est à dire, la gestion de la position consciente ou inconsciente de nos articulations et de nos muscles.
En bref, cela permet d’avoir une meilleure conscience de son corps et donc de limiter les risques de chutes et de déséquilibres.


(sources, les travaux de recherche d’Heidii Haavik :
Fall risk profile and quality-of-life status of older chiropractic patients. Holt, K. R., Noone, P. L., Short, K., Elley, C. R., & Haavik, H.)


Alexandre Chassagne, Chiropracteur.
Docteur of chiropractic, formé à l’Institut Franco Européen de Chiropraxie.
Chiropracteur à Laval (53) et Vitré (35).

Fondateur de l’organisation humanitaire World Chiropractic Bike Tour.
Disponible en Cabinet les Mardi, Jeudi et Samedi 13 bis rue Solférino à Laval.

Ainsi que les Lundi et Mercredi après midi au 18 boulevard des rochers à Vitré.
RDV à domicile possible sur le secteur de Laval agglomération.
Tel Pro 07.68.48.10.02

https://www.chiropracteur-laval53.fr

Partagez ce site afin d'aider un ami qui a mal au dos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 3 =